VoodooChilli.net - Free online portfolio

Sign Up

It's free and takes only a moment!

Registered artists sign in here

V.I.C. The Very Important Chair -

V.I.C. The Very Important Chair by Popovici Alexandu

L’histoire du seul tabouret révolutionnaire qui exhorte à la verticalité et libère la créativité ! Nous nous complaisons souvent à compliquer ce qui est, par nature, très A émailler nos discours de références aux philosophes, aux poètes, aux plasticiens, aux compositeurs, de Marcel Duchamp à Nick En fin de compte, (Very Important Chair) est simplement un objet, une sculpture simple et ce serait paradoxal de trop lui compliquer la mots de la genèse de Elle a eu lieu lorsqu’un ouvrier de Simerom, l’ancienne usine de machines-outils de Sibiu (1921 – 2009), a voulu s’asseoir pour déjeuner et prendre un peu de repos entre deux phases de Cependant, à cette époque, le repos n’était pas vu d’un bon “Nous devions travailler même les jours de fête, et nous venions avec des provisions et de la boisson et les machines-outils tournaient à vide, il y avait beaucoup de Les ouvriers, en créant des artefacts pour pallier le manque de confort spirituel et corporel, ont fait preuve de résistance et de créativité dans un contexte politique tendant à Les tabourets ont été conçus de manière à être aisément escamotables derrière un pilier ou une armoire, évitant ainsi d’interminables parties de cache-cache entre ces sièges et Ainsi est apparue, chez Simerom, une armée de chaises, toutes différentes et improvisées à partir des matériaux qui pouvaient tomber sous la main, ergonomiques et saturées d’un esprit ouvriers ont vaincu la rigidité absurde du réglement et sont parvenus à humaniser un laps de temps “Industriel”, s’asseyant sur leurs “tabourets fétiches” autour d’un déjeuner simple, servi sur une table métallique toute simple et recouverte de papier a officiellement fermé ses portes en 2009, mais en réalité son activité a cessé depuis 2006, alors que 2200 personnes ont été licenciées pour d’obscurs Les tabourets réalisés en ces temps difficiles appartiennent aux “jardins secrets” qui ont permis à ces hommes de rester ce même esprit de révolte et m’appuyant sur le concept fondamental de “personnalisation”, je vais reproduire le seul tabouret retrouvé chez Simerom après la fermeture de l’usine avec le plus grand nombre de collaborateurs possible (artistes, artisans, intellectuels) en 2200 Ces tabourets porteront le nom de Very Important Chair, afin d’évoquer la résistance à l’uniformisation / homogénéisation et à l’inhumanité premiers collaborateurs (Smaranda Almasan , Mihai Stanescu, Laurent Tourette, Sylvain Guyot, Fabien Monestier) ont commencé à transformer Beaucoup vont apparaitre dans le temps grâce à la diversité et à la globalisation ! En hommage à ces ouvriers, 25 % des bénéfices seront reversés à L’école de “Rosia de Sibiu” en

This page has been viewed 1,768 times and has a total bandwidth of 180.7 MB. In total this artist's portfolio has been viewed 3,813 times and has a total bandwidth of 961.5 MB.

 -